lareinecrucifieeLa reine crucifiée de Gilbert Sinoué chez Albin Michel

Voici le compte-rendu qu'en fait l'éditeur : Elle s'appelle Inès de Castro. Il s'appelle dom Pedro, héritier de la couronne du Portugal. Ils ont vingt ans. Ils s'aiment. Nous sommes en 1340. Ils écrivent sans le savoir l'une des plus belles pages du grand livre des amours de légende. Ils vont se retrouver pris au piège d'une effroyable machination, broyés entre raison d'Etat et raison du cœur. Du Portugal à la plaine vénitienne, de la Castille aux palais des papes, Gilbert Sinoué nous entraîne au cœur d'une fabuleuse fresque historique où la pureté des sentiments se heurte à la cruauté des temps, l'amour dévorant aux ambitions politiques. Entre fiction et réalité, tragédie et conspiration, il ressuscite, dans la lignée de L'Enfant de Bruges, l'histoire célèbre et mythique d'une folle passion : celle de deux êtres que même la mort ne parviendra pas à séparer.

Le fond est intéressant, le roman se lit vite mais je l'oublierai rapidement.